Hercule Ou Comment Piétiner La Légende!


Un Blockbuster... Pourquoi faire?

Hercule Ou Comment Piétiner La Légende!
Une bonne tête
de vainqueur!!
Hercule est pour nous tous, ce demi-dieu fils de Zeus et d’ Alcmène simple mortel, à la force colossale ayant accompli 12 travaux incroyables. Eh bien sachez que les studios hollywoodiens ont décidé de revisiter la mythologie grecque, mes chers lecteurs. Pour la plus grande joie de votre narrateur et de sa bile envenimée, par la condescendance de ces conteurs (Brett Ratner et Cie), à la solde de producteurs, qui ne voient dans le Péplum qu’un filon de plus à exploiter.

Et pourtant ce projet, malgré son réalisateur, m’avait donné l’eau à la bouche ; oui qui de mieux aujourd’hui que Dwayne Johnson (1m96 plus de 120kg) pour jouer le colossale Hercule? Même la bande annonce donnait à rêver, avec ses créatures tout droit sorties des univers de fantaisies, qui ont bercé mon adolescence.

Malheureusement, je dois vous prévenir, les seules créatures mythologiques sont ici des chimères au sens figuré, puisque nul monstre ne viendra hanter votre séance de cinéma. La bande annonce ne donne pas le ton du film, car notre Hercule est un simple mortel, pas plus demi dieu que ses compagnons. Oubliez donc l’aspect mythologique de la légende d’Hercule, et imaginez simplement un type d’une force supérieure à la moyenne, à la tête d’une petite équipe de mercenaires, et voilà les bases du scénario.

Donc notre Hercule, coupé de ses racines mythologiques, vient nous délivrer une morale, qui nous est énoncée par une voix off à la fin du film « nul besoin d’être un demi dieu pour être un héros car en chacun de nous se cache un héros près à surgir au bon moment ». Comme si, après 1h30 de film, où cette leçon nous est rabâchée à longueur de temps (et où la légende d’Hercule est écorchée vive, au passage), nous n’avions pas compris. Cette voix off, plus que superflue, montre à quel point le spectateur est sous estimé, et ne représente qu'un portefeuille, pour ces machines bien huilée que sont les blockbusters.

En résumé je conseille à chacun de vous, chers lecteurs, de passer son chemin, attendez plutôt qu’un ami, n’ayant pas lu cette critique, l’achète! ;)

Auteur:




Catégories: Critiques

Les Tags d'Article
Commentaires
Connectez vous pour écrire un commentaire.

Soyez le premier à laisser un commentaire.